Le poète se rêve artiste mais cela n’est pas du goût de tous

Henri GrangeC’est une oeuvre d’art un peu particulière qui a pris place à Grandrif. Le poète Henri Grange, installé dans ce petit village depuis 17 ans, s’est découvert une âme d’artiste en avril dernier.

Il a alors commencé à agencer entre eux des objets hétéroclites trouvés ça et là : brosse à dents, poupées, croix, faux, dictionnaire, téléphone? Le tout entreposé dans son impasse du centre bourg. « À chacun d’y voir ce qu’il veut », explique cet homme de 57 ans. L »uvre intitulée « Thanatos heu ! heu ! Euthanasié » n’est pas encore terminée. Mais elle fait déjà 25 mètres de long : « Au début, cela faisait rire tout le monde, mais maintenant que cela a pris de l’ampleur? ».

Et s’il y en a une qui ne rit pas du tout, c’est bien Madame le maire de Grandrif. « Pour moi ce n’est pas de l’art, c’est un amas sur le domaine public, rappelle Suzanne Labary. C’est une nuisance pour les voisins ! ». Le Conseil municipal a donc décidé de lui envoyer un courrier recommandé pour le sommer d’enlever, d’ici le 20 juillet, « les objets qui pour la plupart ont été prélevés dans les bacs à ordures de la commune ». Le conseil évoque « un danger pour les riverains et à coup sûr, il est source de pollution visuelle ».

Si Henri Grange ne fait rien, une plainte sera déposée. L’artiste, lui, dénonce « ces élus qui s’érigent en censeurs publics » et a placé sa création sous la protection de la Vierge Marie. Il compte bien faire de la « résistance passive » et ne pas laisser détruire sa création. À suivre.

Article paru dans La Montagne le 11 juillet 2009

Publicités

1 commentaire

Classé dans Vu dans la presse

Une réponse à “Le poète se rêve artiste mais cela n’est pas du goût de tous

  1. Tortue géniale

    Est-ce que le concept de pollution visuelle a une validité juridique ? Parce qu’il me semble assez difficile d’en déterminer les contours, dès lors qu’on n’est pas sur un paysage classé. Je peins ma maison en rose et vert, c’est une pollution visuelle ? Je coupe un bel arbre dans mon jardin, c’est une pollution visuelle ? Le fait que ce soit sur le terrain communal ne change pas grand-chose à l’affaire : si M. Grange avait accroché la Joconde à ce mur, il aurait occupé également l’espace municipal : ce serait-il s’agit d’une pollution visuelle ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s