Archives de Tag: henri grange

Tremblez

Thanatos euthanasié - Grandrif

Thanatos euthanasié - Grandrif

Nous sommes rusés et ne voulons plus l’auréole morale du martyre humblement reconnu. A jouer ainsi notre vie il est  normal que parfois la fatigue annule notre certitude par ailleurs inentamable. Rassurez-vous ! même dans un moment de faiblesse nous n’avouerons rien. Votre faillite ne nous concerne plus. Proclamez-vous ce que bon vous semble nous écouterons peut-être sans sourire puis passerons à autre chose. Même vissé à son maximum l’étau est impuissant.Vous avez si longtemps employé votre énergie à agiter des hameçons gorgés de biens de consommation que l’énergie vous manque. Nous vous prenons vos propres ciseaux pour couper l’un après l’autre et patiemment les fils. Debouts

et inflexibles nous sommes les orphelins aux larmes desséchées. Tremblez.

Giles Décroissant


Poster un commentaire

Classé dans Photos

Grandrif, Thanatos euh! euh! euthanasié – détail

 

Grandrif, Thanatos euh! euh! euthanasié – détail

Grandrif, Thanatos euh! euh! euthanasié – détail

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Photos

Intégrer une poésie…

Thanatos euthanasié - Grandrif

Thanatos euthanasié - Grandrif

Intégrer une poésie qui, simultanément, désintègre l’égomorbide tout en reconstruisant le désir, brûlé, purifié par l’Energie d’Amour conscient que, gratuitement, elle nous donne. Autrement exprimé : mort et résurrection instantanées !  Telle semble bien être l’ultime vocation peau éthique. Résultat de la course : foutre une tannée, si possible plus que momentanée  à thanatos, that is to say pleinement vivre et amorcer ainsi la royale res publica loin des bulletins des-votes trafiquées…

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Thanatos euh! euh! euthanasié : l’artiste Henri Grange

IMG_4112

Henri Grange est poète et auteur du recueil « J’aime armer mon coeur d’un amour qui désarme » (Arco, 1983). Il vit à Grandrif (63).

Poster un commentaire

Classé dans Photos